• ➡️Une Technologie Basée sur la Résonance Pourrait Procurer Une Réduction Inertielle de la Masse

    ➡️Une Technologie Basée sur la Résonance Pourrait Procurer Une Réduction Inertielle de la Masse

    Par : William Brown, Biophysicien à la Resonance Science Foundation

    Un chercheur de l’US Navy obtient des brevets pour des appareils de réduction de masse inertielle, un générateur d’ondes gravitationnelles et des supraconducteurs à température ambiante.

     

    Dans une publication précédente, nous avions rapporté le développement d’un appareil de propulsion d’un nouveau genre qui ne requérait ni combustion de composés chimiques, ni l’émission de combustible. A la place, l’appareil utilise la résonance d’ondes électromagnétiques pour créer de la propulsion en émettant des micro-ondes dans une cavité de résonance, lui donnant le patronyme de EMDrive – EM pour ElectroMagnétique mais aussi pour un jeu de mot en anglais pour impossible drive dû à la forme si unique de génération de poussée, et le manque de compréhension sur la façon exacte de produire de la poussée à partir de cette technologie, amenant beaucoup de scientifiques à croire que c’est impossible.
    Malgré le fort scepticisme et la controverse par rapport aux fondations théoriques de cette technologie, des tests empiriques sont menés simultanément à l’Université Polytechnique du NorthWestern, l’Université d’Aéronautique et le Laboratoire de Propulsion Avancée EagleWorks de la NASA montrant des productions anormales de poussée par le propulseur.
    Les perspectives d’avenir pour ce système de propulsion révolutionnaire ont indiscutablement inspiré les chercheurs à pousser le développement de cette technologie plus loin. Récemment, Salvatore Cezar Pais, un chercheur pour l’US Navy, a obtenu un brevet pour un appareil reposant sur la technologie de résonance de micro-ondes, technologie similaire à l’EMDrive. Pais affirme dans son brevet que l’appareil consiste en une réduction de masse inertielle dû à son interaction avec la structure du vide quantique.
    Pais a en sa possession 2 autres remarquables brevets, l’un pour un supraconducteur à température ambiante à piézoélectricité induite, l’autre un générateur d’ondes gravitationnelles à haute fréquence. Si un seul de ces 3 brevets se retrouvait capable de produire un appareil fonctionnel, cela représentera aussi bien une avancée technologique incroyable qu’une avancée majeure dans notre compréhension de la physique.
    « Tout ce qui nous entoure, nous y compris, peut être décrit comme une agglomération macroscopique de fluctuations, de vibrations et d’oscillations dans le champ de mécanique quantique. La matière est de l’énergie confinée, délimitée au sein de champs, figée dans un quanta de temps. Alors, sous certaines conditions (telle que le couplage du spin axial de très haute fréquence avec les vibrations de systèmes électriquement chargés de très haute fréquence), les règles et les effets spécifiques du comportement du champ quantique s’appliquent aussi aux entités physique macroscopique (phénomène quantique macroscopique). » - Salvatore Cezar Pais
    Perspective pour la RSF :
    Nous ne pourrons pas entreprendre de voyages interstellaires en utilisant des moteurs basés sur la combustion chimique. En fait il nous est déjà impossible d’entreprendre des voyages interplanétaires au sein de notre système solaire en utilisant la combustion chimique. Même la puissance de la technologie basée sur l’explosion, c’est-à-dire la propulsion par poussée nucléaire externe, détaillée dans le Projet Orion, prendrait 44 ans pour atteindre l’étoile la plus proche du Soleil en voyageant à sa vitesse maximale de 0,1c (10% de la vitesse de la lumière). Il y a pléthores de raisons de devenir une civilisation interstellaire et c’est un prérequis pour la survie à long terme de l’humanité. De plus, une technologie nous permettant d’entreprendre des voyages interstellaires nous permettrait également de nous déplacer sur la surface de notre terre sans produire de pollution pouvant altérer l’atmosphère et l’environnement, rendrait possible la capture et le confinement des gaz à effet de serre, et la possibilité de dévier la trajectoire d’astéroïdes ou de météores potentiellement dévastateurs. De ce fait, une technologie même avec le moindre potentiel d’offrir un nouveau mode de propulsion et de production d’énergie devrait être explorée dès maintenant, même si la physique moderne dit que c’est « impossible ».
     
    Traduit par Hugo Charles et Olivier Thomas
     
    « ➡️L’Astrophysique Retourne Sa Veste : Les Trous-Noirs Apparaissent En Premier➡️Détruire le Capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol) ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,