• ➡️PROCÈS POPULAIRE DES GOUVERNANTS FRANÇAIS

    ➡️PROCÈS POPULAIRE DES GOUVERNANTS FRANÇAIS

    Gouvernants visés pour le moment : Emmanuel Macron (président de la république), Édouard Philippe (1er ministre), Christophe Castaner (ministre de l'intérieur), Agnès Buzyn (Ministre des Solidarités et de la Santé)

    De nombreuses personnes sont enchantées de cette initiative, même s'il faut pas mal expliquer le but de ce procès, vu que ceci n'a jamais eu lieu. 

     

    À MILAN DU 16 AU 20 DÉCEMBRE 2019. 
    Texte de la vidéo explicative.

     

     


     

    Lien de la vidéo d'origine traduite en différentes langues, suivi du texte de la vidéo :

    https://rutube.ru/video/person/9752776/?ordering=-created_ts

    Cette voix synthétique représente un groupe de magistrats de plusieurs pays européens préférant conserver l’anonymat. Ces magistrats ont en commun leur goût pour les droits humains et une branche particulière du droit international : la philosophie de la justice, à l’origine de la « International Common Law Court of Justice ».

    Une philosophie qui considère que tous les peuples de la terre devraient avoir droit à la parole et à la justice, et que les gouvernements ne devraient plus être une autorité supérieure sur les peuples sans que ceux-ci ne disposent d’aucun recours. Nous ouvrons donc une nouvelle voie juridique en permettant aux peuples de poursuivre judiciairement leur gouvernement.

    Les nombreuses plaintes qui parviennent aux cours de justice internationales, en provenance des victimes des dérives juridiques, notamment de la France, ne trouvent aucunes répercussions en raison des limites du droit international. Un droit influencé par le droit maritime anglo-saxon et la domination américaine établie suite à la seconde guerre mondiale.

    Notre étude a porté plus particulièrement sur la France dont la constitution est supervisée par les Droits de l’homme et où le peuple se manifeste depuis longtemps contre les dérives des dirigeants.

    Il apparaît que ces dérives ont commencé depuis plusieurs décennies, plus précisément depuis le traité de Maastricht qui était déjà inconstitutionnel.

     Le traité de Lisbonne est une autre violation flagrante du droit national français puisqu’il nie le concept de souveraineté exprimé par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, ce qui invalide la constitution actuelle. De plus, il s’oppose aussi aux règles du droit international déterminées par la Charte de l’ONU.

    Depuis 2005, les décisions imposées au peuple de France contre sa volonté légitimement exprimée ont ouvert la voie vers un état policier totalitaire, qui atteint son apogée par un total mépris des lois de la part des dirigeants actuels. Dirigeants qui ne s’imposent plus que par une répression meurtrière ayant  aussi causé de nombreuses mutilations et d’innombrables abus judiciaires.

    Ces dirigeants commencent aussi à modifier en profondeur le système juridique français au détriment du bien public, bafouant les « droits naturels et imprescriptibles  de l’Homme » ; et établissant une situation qui rend caduques la plupart des textes de l’ONU concernant les droits de l’homme.

     

    Cette dérive des dirigeants français risque dangereusement d’inspirer des gouvernants d’autres pays si rien ne vient l’endiguer. Et l’ONU perdrait son autorité morale auprès des nations si des dirigeants pouvaient continuer d’agir en contradiction avec les principes fondamentaux de sa Charte sans la moindre conséquence.

    C’est pourquoi nous avons élaboré une solution bénéfique au peuple français, qui permettra aux différents acteurs du droit international de disposer d’une jurisprudence. Car, si contrairement à la Common Law la règle du « précédent » n’a pas cours en France, le droit international, lui, admet la jurisprudence.

    Par le procès des principaux dirigeants par le peuple français lui-même (tribunal populaire), la justice sera conforme aux règles de la Charte de l’ONU, donc au droit international ; mais aussi en règle avec le droit conventionnel ainsi que le droit coutumier puisque c’est justement un « précédent » qui a donné naissance à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

    Un tel procès, sur la place publique internationale sera donc une véritable, et première manifestation de ce « Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes» mentionné par le Pacte international de l’ONU qui l’assimile à un droit de l’homme, donc reconnu par le droit positif.

    En sus des journalistes, ce procès sera suivi par de nombreux observateurs et fera donc date dans l’histoire du droit international.

    Des règles strictes le régiront :

    - Fixation à 500 personnes maximum du nombre total des participants, en référence à l’assemblée des 270 pionniers qui ont participé à produire la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ». Ces 500 français assumeront eux-mêmes les modalités et l’organisation de cette cour de justice populaire. La totalité des frais de cette opération sera aussi à la charge exclusive de ces participants libres, ce qui représentera pour chacun un engagement de 220 euros, à acquitter lors de l’inscription, sollicitant si nécessaire le concours de citoyens qui soutiendraient leur participation.

     

    - Aucune sélection ne sera effectuée parmi les citoyens, toutefois chaque personne souhaitant participer à la Cour ou au Jury devra justifier de sa nationalité française, d’être âgé de plus de 16 ans, et s’engager sur l’honneur de n’appartenir ni à la franc-maçonnerie, ni à l’une des sectes affiliées ou similaires. Pour cette raison, nous diffusons simultanément cette vidéo par différents canaux et dans plusieurs pays, afin que tous les peuples en soient informés en même temps et que l’ordre des inscriptions soit le seul critère de sélection. Dès les 500 premiers enregistrés, les inscriptions seront closes.

     

    - Afin que les membres de ce tribunal puissent œuvrer en toute sérénité, nous avons décidé que ce procès se déroulerait à Milan, en Italie, seul pays ayant officiellement écarté la franc-maçonnerie des réseaux du pouvoir, ainsi les dirigeants français ne pourront pas non plus utiliser leurs réseaux maçonniques pour perturber cet évènement.

     

    - Pour l’organisation ainsi que pour respecter une initiative exclusivement française, nous avons contacté trois personnes parmi les principaux opposants au système actuel, ceux parmi les mieux informés des concepts de droit international, mais sans qu’aucun d’entre eux ne soit un véritable juriste afin qu’aucune des règles de droit ne puisse influencer ce prochain « précédent ». L’un assurera la Présidence tandis que les deux autres gèreront l’organisation.

     

    -  Ils sélectionneront sur les inscrits 22 membres parmi les plus remarquables des opposants au système actuel qui constitueront la « Cour ». Celle-ci sera donc composée d’un Président et de 24 assesseurs. Aucun magistrat ou juriste professionnel n’y figurera. Ces 24 assesseurs recevront chacun, suite à leur inscription, des instructions particulières et personne ne saura qui ils sont avant qu’ils ne l’annoncent eux-mêmes, s’ils le désirent. Pour la première fois, le public français verra tous les opposants au système actuel réunis par une action commune.

     

    - Pour la sécurité de ce procès, le gouvernement italien ainsi que les services de l’ONU ont été informés. Un service de sécurité important sera mis en place et le délai entre cette annonce et le procès réduit au minimum : il se déroulera sur 5 jours, du 16 au 21 décembre prochain, soit exactement 45 jours après la publication de cette annonce.

     

    - Le premier jour sera consacré à la mise au point du code des modalités et procédures, puis à l’énoncé des charges ayant motivé ce procès populaire exceptionnel. Les deux jours suivants seront consacrés à l’évaluation et la qualification des charges, l’un concernant le « crime de haute trahison », en référence au droit français ; et l’autre concernant le « crime contre l’humanité » en référence au droit international. Le quatrième jour sera consacré à la formulation des charges tandis que le dernier  jour permettra au peuple d’entendre la défense avant de formuler ses conclusions et de rendre sa justice face au gouvernement. Ainsi seront établies les prémices d’un droit international autorisant les peuples à actuer en justice au titre de la légitimité.

     

    - Rappelons à ce sujet que toute institution judiciaire doit avoir pour but l’application par des lois des notions de Bien et de Mal, raison pour laquelle les codes actuels sont issus des codes antiques mêlés du droit coutumier, et même si le droit international est dominé par la puissance militaire comme le code maritime anglais ou par la puissance socio-politique lorsqu’une secte comme la franc-maçonnerie contrôle les rouages d’un pays, il n’en demeure pas moins que chaque peuple puise ses concepts de Bien et de Mal  dans son propre passé culturel et qu’il doit pouvoir s’exprimer lorsque des dirigeants tentent d’aliéner ou inverser ces notions par des lois nouvelles.

     

    - Les magistrats français qui seront présents seront soumis comme tous aux règles de modalités et procédures établies lors de la première journée.

     

    - La plupart des meneurs de mouvements d’opposition en France sont en désaccord entre eux, le fait qu’ils soient réunis dans le cadre de ce procès populaire exceptionnel n’autorise aucun d’entre eux à se prévaloir d’une autre qualité (Cour ou Jury) que celle qui lui aura été assignée par le Président de ce tribunal, justement choisi pour sa neutralité. Chacun de ces meneurs s’engage à représenter, en son nom ou en celui de son mouvement ou parti, les conclusions rendues par le jury devant les instances nationales ou internationales afin que le verdict du peuple de France sanctionnant les dirigeants bénéficie de la plus large diffusion médiatique. Ce verdict, légitime et juste puisqu'issu directement du peuple de France, sera l'étendard derrière lequel tous les Français mécontents pourront s'unir et le faire valoir en droit et en actes, sous l'observatoire de la communauté internationale.

     

    - Les journalistes souhaitant assister au procès devront adresser leur demande au plus tard le 30 novembre. La confirmation leur parviendra dans les 72h suivantes.

     

    - Ce procès qui couronnera le courage d’un peuple qui se manifeste depuis plus d’un an contre les abus et anomalies de ses dirigeants, aura sans doute un retentissement mondial qui octroiera un nouveau statut  aux peuples, modifiant en profondeur les relations internationales ainsi que les philosophies juridiques nationales.

     

    - La « loi », jusqu’alors considérée comme un absolu même lorsqu’elle est obsolète ou illégitime, devra désormais se soumettre à la justice telle que nous l’avons exprimée au début de ce message, afin que chaque individu d’un peuple y retrouve les valeurs fondamentales qui correspondent à sa logique, à son idée de la justice et au bien commun.

    En cet instant où vous venez de prendre connaissance de ce procès très prochain, qui que vous soyez, vous êtes en droit de participer activement à cette Cour de justice exceptionnelle en faisant partie de ces juges qui rendront leur verdict par des conclusions qui seront diffusées mondialement.

    Par sécurité, le lieu exact où se tiendra cette Cour à Milan ne sera communiqué aux inscrits que le 2 décembre. Trois cabinets d’avocats parisiens ainsi que quelques-uns parmi les principaux opposants référencés sur les réseaux, donc connus de tous, auront reçus quelques jours avant la diffusion de ce message les  éléments prouvant la réalité de cet évènement exceptionnel, son importance pour la France et son impact sur toute l’humanité.

    --------------------------------------------------------

    Organisé par Eric Fiorile du Conseil national de Transition.

    Eric FIORILE, direction France de l'International Common Law Court of Justice (Vienna)

    Création d'un nouveau concept en Droit International : LE DROIT DES PEUPLES.

    03/11 - La vidéo étrange qui secoue le net. (Ci-dessus)

    https://rutube.ru/video/4497d55c4c4212b8776b757cddc06581/

    En différentes langues

    https://rutube.ru/video/person/9752776/?ordering=-created_ts

    06/11 - Vidéo de Mr Fiorile - Toute la vérité sur le procès de Milan

    Création d'un nouveau concept en Droit International : 

    LE DROIT DES PEUPLES

    https://www.youtube.com/watch?v=2qhNQ90Y2sA

    Participation au Procès de Milan

    INSCRIPTION

    https://www.conseilnational.fr/participation-au-proces-de-milan/

    Livre :- Les français parlent aux français"

    Le programme de la Transition à partir de la Page 18

    https://www.conseilnational.fr/#gallery

    Site : https://www.conseilnational.fr/

    Les vidéos d'EF sur la chaîne youtube "demosophie"

    - CNTF - LES LIVRES D’ÉRIC FIORILE.

    https://vol370.blogspot.com/2019/11/17-11-cntf-rendez-vous-un-livre-deric.html

    - Ici en fin de mails il parle de son parcours dans des vidéos

    https://vol370.blogspot.com/2019/11/1311-proces-de-milan.htm

    « ➡️La Révolte des Nations➡️GJ - LE PRÉFET LALLEMAND DOIT ÊTRE INTERNÉ »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,