• Communiqué du groupe presse de la zad.

    ⇒Les mensonges de la gendarmerie sur les circonstances du tir de grenade qui a mutilé Maxime

    Alors que l’opération de gendarmerie en cours sur la zad venait de commettre une faute aussi dramatique que prévisible, le premier réflexe du parquet comme du ministère de l’intérieur a été de dégainer au plus vite dans les médias le récit adéquat dans le but de couvrir les faits, se justifier de la mutilation de maxime et tenter de neutraliser les réactions. M. Collomb ou le procureur général s’y sont employés immédiatement de la manière la plus affirmative possible, sans la moindre décence ni le moindre regret. C’est l’usage. Au­delà des considérations générales sur la brutalité de l’opération policière en cours, de la dangerosité avérée des grenades explosives et de leur usage immodéré sur la zad ces dernières semaines, nous avons souhaité pour notre part attendre d’avoir pu croiser différents témoignages avant d’être aussi affirmatif sur les faits.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  ⇒Ultime recours avant que les multinationales ne sabrent le champagne

    D’ici quelques jours, les lobbies des plus grandes multinationales pourront déboucher le champagne : la loi préparée depuis plus de sept ans dans le secret des couloirs de la Commission européenne pour permettre aux grandes entreprises d’attaquer en justice toute personne (journaliste, scientifique, ONG, simple citoyen lanceur d’alerte…) qui aura osé révéler leur secrets inavouables, mêmes illégaux, au grand public - sera adoptée par les parlementaires français.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Chère amie, cher ami,

    L’équipe de POLLINIS vient de déposer à l’Elysée les 550 000 signatures que nous avons recueillies contre la loi du silence que les lobbies veulent nous imposer, avec la complicité des autorités européennes.

    C’est l’une des dernières étapes d’un combat d’une rare intensité, que nous avons mené ces deux derniers mois au coude à coude avec l’agrochimie et les lobbies des grandes multinationales.

    Grâce à votre mobilisation et au soutien des membres fidèles de POLLINIS, la petite équipe de l’association a pu lancer toutes ses forces dans cette bataille cruciale pour défendre votre droit à l’information sur les pesticides, l’alimentation et la santé, et notre capacité à continuer notre travail d’enquête et de contre-information sans risquer des procès, des amendes faramineuses, et même parfois la prison...

    Copyright
POLLINIS stopsecretdaffaires depot de petitition 6 Fotor

    550 000 signatures contre le « secret des affaires », interdiction des néonicotinoïdes en trompe-l’œil, nouveaux projets de soutien aux abeilles locales… A lire dans votre bulletin d’informations

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • par Justin Deschamps,

    Le rapport suivant détaille l'état actuel de l'activité géomagnétique et les effets qui en résultent sur la conscience humaine. Ceci peut être utilisé pour guider ses activités dans la méditation, la méditation de masse, le travail personnel d'énergie et les pratiques de maîtrise de soi.

    Rapport : L'impact des méditations de masse individuelles et coordonnées sera ÉLEVÉ pour l'instant.

    L'activité géomagnétique se stabilise, allant de 2 à 3 de l'indice Kp. L'intensité du vent solaire est encore forte, mais elle attend et devrait revenir à des conditions normales dans un jour ou deux.

    *Global Mind Energy Report : Impact des méditations de masse HAUT | 8 mai 2018

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • *La Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère à l’ONUL’objectif de cette pétition est de recueillir un million de signatures de personnes du monde entier, demandant à l’ONU d’adopter la Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère tout comme nous avons la Déclaration des Droits de l’Homme. Cette pétition pourra être soumise à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York en septembre, si elle recueille un million de signatures approuvées par un notaire ou un avocat à la fin du mois d’août.

    Pour signer : http://petition.rightsofmotherearth.com

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    votre commentaire

  • PANAFRICOM/ 2018 04 25/ *SOUPÇONS DE CORRUPTION EN AFRIQUE: LA GARDE À VUE DE VINCENT BOLLORÉ PROLONGÉE
    Avec AFP/

    Soupçons de corruption en Afrique:
    la garde à vue de Vincent Bolloré prolongée !

    Vincent Bolloré avait été placé en garde à vue dans une affaire de
    concessions portuaires en Afrique. La garde à vue de l'homme
    d'affaires Vincent Bolloré, entamée mardi, a été prolongée dans
    l'enquête sur les soupçons de corruption entourant l'obtention par son
    groupe de concessions portuaires en Afrique de l'Ouest, a-t-on appris
    mercredi de source judiciaire.

    Outre l'industriel et milliardaire de 66 ans, deux cadres de son
    groupe sont aussi entendus depuis mardi dans les locaux de la police anticorruption à Nanterre: le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, et Gilles Alix, directeur général du groupe Bolloré. Francis Perez, président du groupe Pefaco, société spécialisée dans l'hôtellerie et les jeux et très implantée en Afrique, est également en garde à vue depuis mardi, selon la source judiciaire.
    Des juges d'instruction tentent de déterminer si le groupe Bolloré a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour se voir attribuer la gestion des ports de Lomé, au Togo, et de Conakry,
    en Guinée, via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics, anciennement appelée SDV. Dans un communiqué, le groupe Bolloré a "formellement" démenti mardi avoir commis des irrégularités en
    Afrique.
    Au coeur de l'enquête, initiée notamment par les plaintes d'un ancien associé franco-espagnol de Bolloré, Jacques Dupuydauby, se trouvent les conseils prodigués en 2010 par Havas lors des campagnes présidentielles victorieuses d'Alpha Condé en Guinée et de Faure Gnassingbé au Togo. Tous deux avaient eu recours aux activités de conseil d'Havas, pilotées par Jean-Philippe Dorent. C'est en enquêtant
    sur les relations de Francis Perez que les enquêteurs ont été amenés à se pencher sur les activités africaines de Vincent Bolloré. Francis Perez comptait notamment parmi ses relations M. Dorent.

    # PANAFRICOM/
    PANAFRIcan action and support COMmittees :
    Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

    * Suivre Panafricom-Tv/
    https://vimeo.com/panafricomtv
    * Découvrir notre WebTv/
    http://www.panafricom-tv.com/
    * Voir notre Page Officielle Panafricom/
    @panafricom https://www.facebook.com/panafricom/
    * Aborder notre Idéologie panafricaniste/
    Panafricom II - Néopanafricanisme
    @Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/
    * Panafricom sur Twitter/

     
     

    votre commentaire
  • La politique française s’est largement invitée à l’intérieur du Parlement de Strasbourg où Emmanuel Macron s’est adressé ce mardi 17 avril aux eurodéputés. A l’issue du discours d’une vingtaine de minutes du président de la République, chaque groupe avait la parole pour lui répondre. 

    C’est à cette occasion que l’élu écologiste belge Philippe Lamberts a largement critiqué ce que le gouvernement d’Edouard Philippe fait en France depuis bientôt un an. Le porte-parole des eurodéputés écolos a adressé quelques bons points, comme l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, mais c’était pour mieux dénoncer l’action des forces de l’ordre qui « écrasent dans la violence les projets de celles et ceux qui inventent depuis des années une autre manière de vivre ».

     


    votre commentaire
  • Aucun n'est plus désespérément réduit en esclavage que ceux qui croient ceux qui se croient Libre ! Goethe.

     

    Ceux qui se croient libres sont aussi dangereux pour l'humanité que la Cabale Noire. 
    2018 prouvera que c'est vrai. 
    2018 produira des moments très pénibles car le grand complot pour éliminer 90% d'entre vous sera intensifié. 
    La Cabale utilise des aliments génétiquement modifiés, des vaccins, des médicaments, des chimiothérapies, de l'eau fluorée, les ondes,… pour vous rendre plus vulnérable au cancer et à d'autres maladies mortelles, afin de vous éloigner douloureusement de la Terre. 
    Bien que vous ayez été averti à plusieurs reprises de ces dangers pour la vie, vous avez obéi à la Cabale et fait ce qu'on vous a dit. 
    Vous devez maintenant faire face aux conséquences de vos actes.
    Pour préparer votre corps à sortir de l'obscurité, vous devez d'abord le rendre Alcalin !

    Pour ce faire, vous devez ajouter du Jus de Citron à l'eau que vous buvez. 
    Chaque jour, votre première action doit être de prendre une cuillère à café de bicarbonate de soude (qualité pharmaceutique), d'ajouter du jus de citron et de l'eau chaude, et de le boire avant de manger. 
    Tout au long de la journée, continuez d'ajouter du jus de citron à l'eau que vous buvez. 
    Cela vous préparera à la transition vers la lumière. 
    Votre corps doit être alcalin pour avancer. 
    Il n'est pas possible d'avoir un Cancer avec un Corps Alcalin ! 

    Tous les matins, une cuillère à café de bicarbonate de soude avec du jus de citron et de l'eau tiède !




    Ceux d'entre vous qui sont pleins de colère et de haine cesseront d'exister. 
    Il n'y a pas de place pour la colère et la haine à l'avenir. 
    Cela ne sera pas autorisé à exister. 
    Réfléchissez bien sérieusement. 
    Préparez-vous, car le temps est à portée de main et il n'y a pas de temps à perdre. 
    Tout va de l'avant rapidement.
    La troisième guerre mondiale ne sera pas autorisée. 

    Que fera alors la Cabale ? 
    Depuis près de 2.000 ans, la Cabale a tout fait à sa façon. 
    La décision de prendre la Terre pour eux seuls a été prise au Concile de Nicée en 352 après JC. 
    Tout ce qu'on vous a enseigné depuis lors est un Mensonge ! 
    Le corps humain a été systématiquement dégradé depuis lors. 
    Ils ont été intelligents, vous devez l'admettre, car ils vous ont trompé pour que vous leur fassiez confiance pendant tout le temps qu'ils vous effaçaient de l'existence. 
    Ils possèdent tout ce qui est nécessaire à l'existence de la vie humaine et ils l'ont modifié pour vous détruire. 
    Beaucoup d'entre vous, même après avoir ouvert les yeux à tant de choses, ont encore peur d'aller avec la vérité. 
    Même si on vous a parlé des bienfaits d'un corps alcalin, sans cancer, vous avez toujours peur d'assumer la responsabilité de votre corps. 
    Vous choisissez de croire ce que la Cabale vous dit. 
    Les circonstances vous forceront à faire des choix bientôt. Avez-vous les connaissances nécessaires pour prendre des décisions aussi importantes ? 
    L'humanité ne peut pas rester au Bord du Précipice beaucoup plus longtemps. 
    Bientôt, vous observerez la meilleure survie avec des corps alcalins, prêts à faire avancer la Terre vers la Lumière, vers la Paix et la Prospérité pour tous ceux qui survivent. 







    La lumière est également utilisée par la Cabale. 
    La Lumière Noire est utilisé contre l'humanité. 
    Ils savent comment la manipuler, sous toutes ses formes mortelles. 
    Elle est utilisée pour vous tenir tous sous leur contrôle. 
    Vous n'êtes que l'ombre des êtres humains que vous avez été. 
    Vous avez les outils et le pouvoir de reprendre votre libre arbitre, et la Terre qui est votre vraie maison.
    Les Parasites sont en difficulté. 

    Ils perdent le contrôle. 
    Il n'y a qu'un seul plan d'action qui s'offre à eux, et c'est la guerre. 
    Allez-vous vous asseoir et permettre que cela se produise, ou allez-vous dire : NON, je ne tuerai pas mon prochain pour vous. 
    Je ne vous aiderai pas à prendre le contrôle de notre monde. 
    Vous êtes plus qu'assez nombreux pour vous unir en force et refuser d'accepter la guerre. 
    Ne cédez pas au chantage de la Cabale. 
    Apprenez des Erreurs du Passé !
    Il y aura parmi vous ceux qui n'auront pas le courage d'entrer dans la Lumière. 

    C'est leur choix. 
    Laissez-les périr. 
    Vous ne pouvez pas vous arrêter à cause des craintes de quelques-uns. 
    Ils ont fait un choix conscient. 
    C'est leur droit de le faire. 
    Vous irez de l'avant et vous reconnecterez avec Tout ce qui est. 
    Vous redeviendrez, une fois de plus, les êtres de Lumière qui habiteront la Terre. 
    Tout ce qui est négatif sera enlevé. 
    Cette bataille s'est poursuivie depuis l'an 352 après J.-C. lorsque, au Concile de Nicée, votre histoire a été réécrite et qu'on vous a enseigné leurs mensonges. 
    Il a fallu beaucoup de temps et de souffrance pour en arriver à la Vérité. 
    Maintenant, cette Vérité doit être affrontée et traitée. 
    Vous n'avez pas le choix. 





    La Cabale essaiera de vous faire peur avec le Projet Bluebeam. 
    Ne tombez pas dans le piège. 
    Bien sûr, ils peuvent projeter des films sur le ciel pour effrayer les ignorants. 
    Rappelez-vous les avions qui ont percuté les tours jumelles. 
    Ils ont été projetés, eux aussi !
    Ils utiliseront toutes les traîtrises possibles pour essayer de s'accrocher au pouvoir. 
    Ils ne voudront pas accepter la défaite. 
    Ils se battront jusqu'au bout !
    Leurs voies d'évasion ont été détruites. 

    Beaucoup de membres de la Cabale se cachent, car ils savent qu'ils ont perdu la bataille et qu'ils sont désespérés de ne pas pouvoir continuer. 
    Ils ne sont pas courageux. 
    Ils ont eu la vie facile depuis si longtemps. 
    Maintenant, vous les regardez et vous voyez ce qu'ils vous ont fait. 
    Ils ont peur de vous et ils réalisent combien vous êtes nombreux ! 
    L'Humanité Réveillée a le pouvoir.
    Connectez-vous avec votre côté spirituel. 

    Devenez qui vous êtes vraiment, devenez vous même. 
    Ils continueront de vous attaquer, en utilisant tous les moyens mesquins qu'ils peuvent inventer. 
    Ne les laissez pas vous distraire de votre vrai chemin.
    Veuillez prier pour ceux qui, dans le monde entier, ont un rôle à jouer dans la libération de l'humanité de l'emprise mortelle de la Cabale. 

    Ils ont besoin de votre aide pour remplir leur rôle. 
    Ensemble, vous le ferez.

    Ma chérie, ils vous jettent tout sur vous. 

    Ils utilisent tout ce qu'ils peuvent pour retarder leur perte de pouvoir. 
    Ignorez-les, car ce sont des marionnettes entre les mains de la Cabale.
    Pour toujours, Monty qui vous adore ! 


    votre commentaire
  • Privatisation – Chassée du Gabon, Veolia saisit une nouvelle fois l’arbitrage international

    Le Gabon, après vingt ans de privatisation de son eau et son électricité au profit de Veolia, vient de décider de se débarrasser unilatéralement de la multinationale française. S’il est difficile d’établir les torts respectifs de Veolia et du gouvernement gabonais, leurs relations ayant toujours été marquées par la connivence et le secret, une chose est sûre : le groupe français a décidé une nouvelle fois, après l’avoir fait contre l’Argentine, l’Égypte ou encore la Lituanie, de saisir un tribunal arbitral international – ces structures opaques chargées, notamment dans le cadre de traités d’investissement, de défendre les intérêts des multinationales face aux États.

     

    Depuis la privatisation de 1997, l’entreprise française Veolia jouissait d’un monopole absolu sur la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon, via sa filiale SEEG (Société d’Énergie et d’Eau du Gabon), détenue à 51%. Un arrangement mutuellement avantageux pour la multinationale française et le régime d’Omar Bongo, puis de son fils Ali, puisque ces derniers possédaient via une holding familiale une partie des actions de la SEEG, avec à la clé des dividendes confortables (800 000 euros, selon une enquête de Mediapart [1]).

    Mais, coup de théâtre : le 16 février dernier, l’État gabonais rompt la concession qui le liait au groupe privé français, procédant immédiatement à la réquisition de la SEEG. La concession avait pourtant été renouvelée pour cinq ans en mars 2017, mais les négociations ont fini par échouer. Après plus de 20 ans de gestion privée au bilan plus que mitigé, rien ne dit que l’État parviendra à assurer la fourniture de l’eau et de l’électricité aux populations, vu sa gestion désastreuse avant l’appel au privé. Veolia et l’État gabonais se partagent probablement la responsabilité de la dégradation de la situation, mais le contrat signé avec Veolia étant tenu secret par les deux parties, il est difficile d’évaluer à qui incombe davantage le manque flagrant d’investissement et la vétusté des infrastructures. Le gouvernement et les proches de la famille Bongo ont accumulé les impayés, en bénéficiant jusqu’ici de la complaisance de la SEEG.

    Se disant offusqué par la décision du Gabon, le groupe français a dénoncé une « grave violation des règles de droit », et se dit « victime d’une expropriation brutale de la part de l’État gabonais ». Le 8 mars dernier, Veolia, via sa filiale la SEEG, a déposé une demande de recours auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), officine de la Banque mondiale basée à Washington. Le Cirdi est l’un des principaux tribunaux d’arbitrage international où se tranchent les litiges entre « investisseurs » et États – autrement dit entre les grandes multinationales et les gouvernements qui portent atteinte à leurs intérêts. Opaques et structurellement biaisés en faveur du secteur privé, ces mécanismes dits ISDS sont au centre de la contestation des accords de libre-échange comme le Tafta et le Ceta. Les entreprises occidentales les utilisent depuis longtemps contre les pays du Sud de la planète. En l’occurrence, Veolia a commencé par engager devant le Cirdi une procédure de « conciliation » telle que prévue dans son contrat avec le Gabon, en annonçant qu’elle enclencherait un arbitrage proprement dit si la conciliation n’aboutissait pas.
    Retour à la gestion publique face aux échecs de la privatisation

    Pourtant, force est de constater que Veolia est devenu très impopulaire au sein de la population gabonaise en raison des nombreux délestages et coupures d’eau. D’après Mays Mouissi, analyste économique gabonais, le mécontentement de la population est justifié : « Des quartiers entiers de Libreville et de sa proche banlieue peuvent être privés d’eau pendant deux semaines sans que ne soit enregistrée une baisse du montant à payer sur la facture. Veolia fait payer aux usagers des poteaux électriques à plusieurs millions FCFA quand ces derniers veulent se raccorder à son réseau puis s’en attribue unilatéralement la propriété, il faut parfois attendre plus de 6 mois entre la demande d’un compteur (d’eau ou d’électricité) et la pose [2] ». L’activiste et environnementaliste gabonais Marc Ona Essangui cite notamment la gigantesque coupure d’électricité qui a plongé Libreville dans le noir juste au moment du réveillon de la saint Sylvestre, le 31 décembre dernier. Il estime que le groupe français Veolia et sa filiale soumettent les gabonais à un esclavagisme déguisé. « Nous devons nationaliser la SEEG, mettre les moyens, mettre les Gabonais à la tête de la SEEG. On est quand même en 2018 ! », s’exclame un Gabonais au moment de la nomination d’un nouveau directoire provisoire de la SEEG [3].

    En plein centre-ville de la capitale, Libreville, de nombreux habitants récoltent l’eau de pluie ou font des allées et venues jusqu’aux puits les plus proches… Le ministre de l’Eau et de l’Électricité, Guy Bertrand Mapangou affirme que « les tarifs ont augmenté de plus de 75 % pour l’électricité, et plus de 88 % pour l’eau, en dix-neuf ans » depuis que Veolia gère la distribution – oubliant de mentionner que ces augmentations ont aussi profité aux intérêts du clan Bongo. Le gouvernement du Gabon a également mis en cause l’entreprise française pour des actes de pollution. Des faits confirmés par les organisations de la société civile gabonaise comme Brainforest, qui se sont néanmoins publiquement interrogées pourquoi le gouvernement ne les avait pas dénoncés plus tôt, malgré leurs alertes répétées par le passé.
    Veolia, accro à l’arbitrage international ?

    Grâce à la manne financière de la gestion privée de l’eau en France, Veolia et sa concurrente Suez ont mené une politique d’expansion agressive partout dans le monde à partir des années 1990. Très vite cependant, à partir de la « guerre de l’eau » de Cochabamba en Bolivie, en 2000, les multinationales de l’eau ont connu des échecs retentissants. De nombreuses villes du monde entier, et en France même, ont choisi de se débarrasser de leurs prestataires privés ou de ne pas renouveler leurs contrats (lire le rapport publié par l’Observatoire des multinationales avec Transnational Institute et d’autres : Eau publique, eau d’avenir. L’expérience mondiale de la remunicipalisation). Parallèlement, les conflits entre autorités publiques et multinationales de l’eau, comme aujourd’hui au Gabon, se sont multipliés.

    Dans un tel contexte, la possibilité de recourir à l’arbitrage international est une arme de choix pour un groupe comme Veolia, qui n’a pas hésité à s’en servir à de nombreuses reprises. Le 20 août 2007, par exemple le Cirdi avait déjà condamné la Province argentine de Tucuman à payer 105 millions de dollars à titre de dommages, plus intérêts et frais à Veolia, opérant alors sous le nom de Vivendi, et à sa filiale argentine Compañia de Aguas de Aconquija, suite à la perte de concession d’eau de la Province, résiliée en 1997 [4]. Rappelons-nous, en avril 2015, le Cirdi avait condamné l’Argentine à verser 405 millions de dollars (380 millions d’euros) d’indemnités à Suez environnement – qui réclamait cinq ans plus tôt 1,2 milliard de dollars – pour avoir renationalisé le service de l’eau de Buenos Aires en 2006, après des années de conflits en raison d’un manque d’investissements et d’une qualité défaillante de l’eau potable [5]. Veolia était également concerné par cette procédure en tant qu’actionnaire minoritaire de la firme renationalisée.

    Autre cible emblématique : l’Égypte. L’augmentation du salaire minimum égyptien de 400 à 700 livres par mois (de 41 à 72 euros) est jugée inacceptable par la multinationale, qui porte plainte devant le Cirdi contre l’Égypte le 25 juin 2012 [6]. Selon Veolia, les nouvelles grilles de salaires contreviendraient aux engagements pris dans le cadre du partenariat public-privé signé avec la ville d’Alexandrie pour le traitement des déchets et réduiraient la marge bénéficiaire de l’entreprise…
    Un arme anti-remunicipalisation

    En Lituanie, Veolia gérait le service de chauffage urbain de la capitale, Vilnius, et de neuf autre municipalités. Mais la société française pratiquait des coûts très élevés et des procureurs lituaniens l’accusent de manipuler les prix de l’énergie et lui on infligé plusieurs amendes. La municipalité de Vilnius a finalement décidé de ne pas renouveler son contrat de quinze ans avec le groupe français, qui arrivait à terme en 2017. Veolia a réagi en traînant pour la première fois un État européen devant le Cirdi et réclame à la Lituanie 100 millions d’euros en janvier 2016, avant d’exiger 120 millions d’euros d’indemnisation supplémentaires en avril 2017. Veolia affirme que les autorités lituaniennes refusent de lui compenser les pertes de ses filiales Vilniaus Energija et Litesko, subies à cause de changements législatifs et réglementaires que l’entreprise juge discriminatoires. De son côté, la mairie, qui accuse Veolia de pratiquer des tarifs prohibitifs, riposte en avril 2017, en se disant prête à réclamer à Veolia 200 millions d’euros devant le tribunal d’arbitrage de Stockholm [7].

    Et il ne faut pas oublier que toutes ces procédures ISDS formellement mises en œuvre ne sont que la partie émergée de l’iceberg. D’une part, certaines procédures ne sont pas rendues publiques, et d’autre part, la simple menace de recourir à ce type d’arbitrage – comme ici avec le Gabon – suffit souvent à intimider les autorités publiques qui souhaiteraient remunicipaliser leurs services ou au moins renégocier les contrats. Récemment, au Maroc, à Rabat, la menace d’un non-renouvellement du contrat avec Redal, la filiale de Veolia en charge de la distribution de l’eau et de l’électricité, a conduit le groupe français à annoncer dans les médias s’être attaché les services d’un cabinet d’avocats d’affaires spécialisé, Gide, pour préparer une plainte, une nouvelle fois auprès du Cirdi [8].

    Les accords de libre-échange, à travers les mécanismes ISDS mais aussi d’autres dispositions comme les clauses de « non retour en arrière » une fois qu’un secteur a été libéralisé, apparaissent comme une menace directe pour les autorités publiques et les citoyens qui souhaitent remettre en cause la privatisation de services essentiels comme l’eau et l’électricité [9]. C’est sans doute pourquoi les gouvernements français et européens, sensibles aux intérêts de leurs multinationales, continuent à pousser à l’adoption de tels accords, malgré la grogne du public. Dernier exemple en date : la France vient de demander à ses partenaires européens d’« accélérer » les négociations en vue de la signature d’un traité d’investissement entre l’Union européenne et le Japon. Faut-il y voir un rapport avec le fait que Veolia est en train d’essayer de s’implanter dans l’archipel nippon ?

    En ce qui concerne le Gabon, une chose est sûre : avec les procédures opaques de la conciliation et de l’arbitrage international privé, on ne risque pas de sortir de la logique de négociations secrètes et d’arrangements au plus haut niveau entre Veolia et le gouvernement d’Ali Bongo. Au détriment des Gabonais eux-mêmes. Activiste de l’association Survie et du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (Cadtm), Régis Essono lutte pour audit citoyen de la dette publique du Gabon. Il fait part de sa préoccupation :« Les populations gabonaises risquent d’être les grands perdantes de ce combat. Déjà, elles constatent que le service est toujours aussi catastrophique malgré le départ de Veolia. Surtout, au vu des éléments dont nous disposons pour le moment, je ne vois pas comment Veolia pourrait perdre le combat juridique et ne pas obtenir un très lourd dédommagement, qui privera encore plus les populations gabonaises de ressources dont elles sont déjà très largement spoliées et privées par leurs dirigeants. »

    Jérôme Duval, CADTM (avec Olivier Petitjean)



    Cet article a été amendé le lundi 16 avril 2018 à 18h15 pour préciser la nature de la procédure initiée par Veolia.

    Photo : Manuel Dohmen CC via Wikimedia Commons

    Notes

    [1] Fabrice Arfi, La vraie fortune des Bongo, une bombe à retardement pour le Gabon, 6 mars 2015. Voir aussi notre article.

    [2] Mays Mouissi, analyste économique gabonais, interviewé par Ristel Tchounand.

    [3] Gabon : « Nous, ce que nous voulons, c’est avoir de l’eau. C’est tout ! », RFI Afrique, 18 février 2018.

    [4] « Vivendi obtient gain de cause devant le Tribunal arbitral international-CIRDI dans le contentieux Tucuman (Argentine) », Vivendi, 21 Août 2007.

    [5] Suez Environnement s’était vue attribuer en 1993, via sa filiale Aguas Argentinas, la gestion des services d’eau et d’assainissement de la ville de Buenos Aires. Lire notre enquête « Litiges entre États et multinationales : le cas emblématique du conflit entre Suez et l’Argentine » et « Suez Environnement fait condamner l’Argentine », La Tribune, 10 avril 2015.

    [6] Benoît Bréville et Martine Bulard, « Des tribunaux pour détrousser les États », Le Monde diplomatique, juin 2014.. Sur le site du CIRDI : Veolia Propreté v. Arab Republic of Egypt (ICSID Case No. ARB/12/15).

    [7] « Veolia poursuit la Lituanie et lui réclame 100 millions d’euros », Reuters, 27 janvier 2016. « Le conflit s’aggrave entre Veolia et Vilnius », Le Figaro.fr avec AFP, 13 avril 2017.

    [8] Younès Tantaoui, « Rabat : Veolia prépare un recours au tribunal d’arbitrage de la Banque mondiale », le 05/01/2017

    [9] Lire les chapitres consacrés à ces problèmes dans les deux rapports publiés par le Transnational Institute avec l’Observatoire des multinationales et d’autres partenaires : Eau publique, eau d’avenir. L’expérience mondiale de la remunicipalisation et Reclaiming Public Services. How Cities and Citizens Are Turning Back Privatisation.
    La source originale de cet article est Observatoire des multinationales
    Copyright © Jérôme Duval, Observatoire des multinationales, 2018
     
     
     

    votre commentaire
  • Macron au service de Ryad pour six milliards de dollars

    Les liens assez étroits des dirigeants français avec certains dirigeants de pays arabes du Golfe ne relèvent pas du secret défense. Ces liens ne cessent de se renforcer au point où le petit Émirat du Qatar parvient sans aucune peine à influer de manière décisive aussi bien en amont qu’en aval du processus de conception et de mise en oeuvre de la politique étrangère de la France ou de sa stratégie au Moyen-Orient et en Afrique.

    C’était sans compter la rivalité du puissant royaume d’Arabie Saoudite. La proximité du prince héritier Mohamed Ben Salman et du président français Emmanuel Macron est un cas d’école à étudier.

    Loin des relations diplomatiques lointaines qu’entretenait le Roi François Ier avec le Grand Sultan Soliman le Magnifique pour faire face à l’empereur Charles Quint au 16e siècle, les liens qu’entretient Macron avec certains princes Arabes en 2018 sont bien plus prosaïques ou terre à terre. Macron, comme Hollande ou Sarkozy avant lui, est l’obligé du prince d’Arabie et la raison en est bien simple. Certains hommes politiques européens sont à vendre.

    D’après des sources fiables, le puissant prince saoudien Mohamed Ben Salman ou MBS a mis Emmanuel Macron à son service pour six milliards de dollars US.

    Dans les faits, Macron reprend mot pour mot les positions officielles de la famille régnante du Royaume d’Arabie Saoudite : pas de retrait US de Syrie ;  contre-offensive politique pour assurer la continuité du conflit au Levant ; soutien politique, diplomatique et militaire à la coalition arabe menée par Ryad au Yémen ;  déstabilisation de certaines régions du Sahel et, cerise sur un gâteau déjà pourri, servir d’alternative en cas de défaillance de Trump dont les positions réelles suscitent l’extrême méfiance de Ryad et des grands financiers de Londres et de Frankfurt.

    Pour les Saoudiens, la vie est belle : on peut s’acheter un président français pour trois fois rien !

    source:https://strategika51.wordpress.com/2018/04/16/macron-au-service-de-ryad-pour-six-milliards-de-dollars/

     
     
     
     

    votre commentaire
  • Cobra : Méditation mondiale pour la Paix du 15/16 avril 2018 (partagez en masse svp)

    Il est temps de repasser à l’action !

    Il est temps de prendre le destin de notre monde entre nos mains !

    Nous sommes tous d’accord pour dire que le processus de paix planétaire prend trop de temps. Voici notre chance d’accélérer collectivement le processus.

    C’est pourquoi nous profitons de l’occasion de la Nouvelle Lune les 15 et 16 avril pour créer un portail à travers lequel nous équilibrerons le champ énergétique autour de la planète.

    Nous faisons cette méditation pour contrecarrer les effets négatifs de l’escalade militaire qui se déroule actuellement en Syrie :

    Lien en Français«Prépare-toi Russie !» : Donald Trump défie Moscou d’arrêter ses «tout beaux» missiles

    Lien en FrançaisIntervention en Syrie : «Tout missile américain tiré sur la Syrie sera abattu», prévient Moscou

    Faites que ce soit viral !

    Partagez-le dans le monde entier !

    Veuillez l’afficher sur vos sites Web et blogues. Invitez les groupes spirituels à se joindre à nous. Si vous connaissez un média alternatif, vous pouvez le leur envoyer.

    Vous pouvez créer un groupe Facebook pour votre groupe local de personnes faisant cela dans votre partie du monde.

    Nous avons également besoin d’un groupe Facebook principal pour cet événement. Vous pouvez créer une vidéo à ce sujet et l’afficher sur Youtube.

    Des études scientifiques ont confirmé les effets positifs des méditations de masse sur la société humaine, de sorte que chacun d’entre vous qui participera à cette méditation peut réellement aider à nous rapprocher de l’événement :

    Lien en Anglaishttp://thespiritscience.net/2015/06/18/studies-show-group-meditation-lowers-crime-suicide-deaths-in-surrounding-areas/

    Lien en FrançaisMéditer en groupe peut-il prévenir la criminalité ? Étonnamment oui, selon une étude récente

    Lien en FrançaisDiminution de la criminalité par des groupes de méditants : l’expérience de Washington

    Cette méditation aide les forces de Lumière à ancrer l’énergie sur la surface de la planète pour renforcer la grille de Lumière qui est nécessaire pour accélérer le processus pour parvenir à la paix planétaire.

    Nous ferons cette méditation au moment exact de la Nouvelle Lune le dimanche 15 avril à 21h57, heure avancée de l’Est (HAE). Cela équivaut à 9h57 CST le lundi 16 avril à Taipei, 3h57 EET le lundi au Caire, 3h57 CEST le lundi à Paris, 2h57 BST le lundi à Londres, 9h57 :57 pm EDT le dimanche à New York, 8:57 pm CDT le dimanche à Chicago, 7:57 pm MDT à Denver et 6:57 pm PDT à Los Angeles le dimanche 15 avril.

    Vous pouvez vérifier l’heure de la méditation pour votre fuseau horaire ici :

    Lien en Anglaishttps://www.timeanddate.com/worldclock/fixedtime.html?msg=PEACE+MEDITATION&iso=20180415T2157&p1=179

    Instructions :

    1. Utilisez votre propre technique pour vous amener à un état de conscience détendue.

    2. Déclarez votre intention d’utiliser cette méditation comme un outil pour accélérer le processus de paix planétaire et ses habitants.

    3. Visualisez un pilier de Lumière émanant du Soleil Central Galactique, puis traversant tous les êtres de Lumière à l’intérieur de notre Système Solaire et ensuite à travers votre corps jusqu’au centre de la Terre. Visualisez un autre pilier de Lumière s’élevant du centre de la Terre, puis montant à travers votre corps et vers le ciel vers tous les êtres de Lumière dans notre système solaire et notre galaxie. Vous êtes maintenant assis dans deux piliers de Lumière, la Lumière coulant simultanément vers le haut et vers le bas. Gardez ces piliers de Lumière actifs pendant quelques minutes.

    4. Visualisez maintenant une flamme violette purifiant le vortex syrien et son champ d’énergie sur les plans plasma, éthérique et astral. Puis visualisez cette flamme violette s’étendant à travers tout le Moyen-Orient et la purifiant. Puis l’étendre encore plus jusqu’à englober toute la planète, en purifiant son champ d’énergie sur les plans plasma, éthérique et astral.

    5. Maintenant, visualisez une douce énergie féminine divine de guérison d’une couleur rose, guérissant tous les gens en Syrie et apportant la paix au pays. Visualisez cette douce lumière rose qui protège la Syrie. Visualisez cette énergie féminine divine qui guérit l’esprit et le cœur de toutes les personnes impliquées dans le conflit en Syrie. Puis visualisez cette énergie féminine divine qui s’étend à travers tout le Moyen-Orient et qui guérit tous les gens qui s’y trouvent. Puis l’étendre encore plus jusqu’à ce qu’elle englobe la planète entière, en guérissant tous les êtres vivants de la planète.

    La Déesse veut la paix et la paix ce sera !


    votre commentaire
  • Assez d'inepties sur le réchauffement climatique : il gèle ici-bas !

    « Les enfants ne connaîtront pas la neige ». Ainsi parlait la « science climatique » au tournant du nouveau millénaire.
    frozen Buzzards Bay
    © Ryan Canty / YouTube
    Non, ce n'est pas le pôle nord, c'est juste à l'extérieur de Boston, USA, la semaine dernière...
    Et puis les vagues de froid sont arrivées si fort et si vite que les « climatologues » ont dû inventer un nouveau terme : le « vortex polaire ». L'actuel « vortex polaire » placé sur la moitié orientale de l'Amérique du Nord a brisé des records un peu partout sur le continent - et je veux dire, des records centenaires. Il fait si froid sur le mont Washington, dans le New Hampshire, qu'il est pour ainsi dire, hors de ce monde : il fait plus froid là-bas que sur Mars. Et qu'en est-il de cette super puissante tempête dans le nord-est des États-Unis ? Ils ont dû inventer un nouveau nom pour ça aussi.

    La météo qu'ils nous ont annoncée comme « n'arrivant bientôt plus jamais », ne se produit pas seulement massivement en Amérique du Nord. Le Royaume-Uni a connu ses plus fortes chutes de neige en quatre ans début décembre. Il fait aussi très froid en Inde, où quelque 70 personnes sont mortes des suites de leur exposition au froid, et le désert du Sahara (oui, l'un des endroits les plus chauds de la planète) vient de recevoir une neige abondante pour le deuxième hiver consécutif.


    Mais attendez, dises les « climatologues » et activistes de fauteuils, « la météo ce n'est pas le climat ». Touché ! Rappelons, cependant, que ces mêmes « experts » disaient que ce genre de conditions météorologiques que nous vivons actuellement deviendrait « bientôt une chose du passé »...

    Il existe un tout autre point de vue. Des scientifiques plus actuels parlent d'une imminente ère glaciaire. Le professeur Valentina Zharkova de l'Université de Northumbria rapporte que son modèle des champs magnétiques du Soleil indique une « réduction énorme de l'activité solaire pendant trente-trois ans entre 2020 et 2053, provoquant une diminution radicale des températures mondiales ».

    Il est bien sûr impossible de prévoir ce qui constitue exactement une « ère glaciaire », mais cela ne sera certainement pas des vagues de chaleur incessantes et des villes côtières inondées par la fonte totale des calottes glaciaires. On pourrait penser que n'importe qui d'assez myope pour mettre en jeu toute sa réputation sur la prédiction de tels évènements serait aujourd'hui honteux, mais non ! Al Gore, comme tous les gens bien entraînés à se mentir à eux-mêmes, estime que la vue de Cape Cod gelant prouve qu'il avait raison depuis le début...


    C'est la photo de Cheryl Reilly McSharry de la rue Banks dans Winthrop... en pensant à tous les gens qui se retrouvent coincés le long de la côte en ce moment. #wcvb #WinterStormGrayson

    Les joueurs de pipeau du réchauffement climatique


    « Fini la neige » disait la version 2009 d'Al Gore, « Beaucoup plus de neige » dit celle d'Al Gore en 2018. Selon ce « lanceur d'alerte climatique » en plein essor, les tempêtes de neige massives sont « exactement ce à quoi l'on devrait s'attendre » du réchauffement climatique anthropique. Sauf s'il n'y en a pas. Alors c'est aussi ce à quoi on pourrait s'attendre. Les menteurs et les vantards sont facilement identifiables quand ils ne peuvent avoir tort quoi qu'ils disent.

    Pour prouver son argument, Gore a cité Michael Mann du fameux Climategate - le même « scientifique » qui s'est vu infliger un outrage à la cour par le tribunal pour avoir refusé de fournir des données antérieures qui « prouvaient » le réchauffement climatique. Mais pourquoi révélerait-il ses propres données alors qu'il est clair que le but est d'effacer délibérément l'histoire du climat ? Après tout, il y a encore de l'argent à amasser : pendant la récession de 2008, Mann a gagné un demi-million de dollars (argent facile) grâce au plan de relance « verte » d'Obama.


    Il fait un froid glacial dans certaines parties des États-Unis, mais le climatologue Michael Mann explique que c'est exactement ce à quoi nous devrions nous attendre avec la crise climatique. ow.ly/Gdm230hAFv4
    Le froid mordant a ses propres négationnistes qui attaquent par l'intermédiaire de leurs libéraux « branchés » préférés. Comme ce récent article du Guardian intitulé « L'imminent "petit âge de glace", le mythe est de retour, et c'est toujours faux ». L'auteur, Dana Nuccitelli, est un « environnementaliste » auto-proclamé qui croit que les démocrates détiennent les clés pour sauver les États-Unis de la « Trumpocalypse ». Selon lui, tous les deux ans, l'opinion mondiale est bombardé d'« alertes d'une arrivée imminente d'une époque glaciaire », qui sont ensuite reprises par les « fausses nouvelles ». Il a également déclaré publiquement qu'il n'existe pas de théorie alternative cohérente et cohésive au réchauffement climatique anthropique, ce qui est drôle parce que le réchauffement climatique anthropique s'est avéré si souvent incorrect que la seule chose qui maintient sa « cohésion » est qu'il s'avère constamment erroné.

    « Anciennes » théories d'un âge de glace

    Mis à part l'analyse scientifique de Nutticelli, les études sur le refroidissement global sont publiées depuis des décennies. Treize récentes études et leurs résumés sont répertoriés ici. Alors que le concept de retour rapide à une ère glaciaire gagne du terrain, ses potentielles conséquences dévastatrices sont atténuées. Ce rapport apaisant, par exemple, nous rassure sur le fait qu'une période glaciaire « ne sera pas mortelle pour l'humanité » car nous avons la technologie du chauffage ! Certes, l'humanité antique n'avait pas de chauffage électrique, mais les cultures modernes non plus. Les États-Unis viennent d'assister à un nouveau gel de leurs récoltes qui a entraîné une perte de plus d'un milliard de dollars et la Chine a connu des pertes massives de récoltes de fruits et légumes.

    Notre période, l'Holocène, est relativement chaude, mais cela ne veut pas dire qu'elle restera ainsi - elle a à peine plus de 10 000 ans. La majeure partie de l'histoire de la Terre a été consacrée aux conditions glaciaires. Anticiper un réchauffement du climat mondial en raison d'une augmentation des « gaz à effet de serre », qui n'est même pas un des principaux moteurs de la température, est historiquement intenable.

    Dans cette optique, en 1972, les géologues George Kukla et Robert Matthews, alarmés par le refroidissement des températures plus tôt dans le siècle, ont envoyé une lettre au président Nixon pour l'avertir :
    Une détérioration globale du climat mondial, d'un ordre de magnitude plus importante que celle que l'humanité civilisée a connue jusqu'à présent, est une possibilité très réelle et pourrait se produire très prochainement.
    Cette même année, l'American Association for the Advancement of Science s'est demandé quand la période interglaciaire actuelle prendrait fin, en affirmant ce qui suit :
    Sur l'échelle de temps géologique, on a étudié la chaleur générale et le schéma bipartite de base des 10 000 dernières années de l'histoire de la Terre (la partie écoulée de l'Holocène), caractéristiques des interglaciaires. On sait depuis longtemps que l'optimum climatique est passé de 6 000 à 7 000 ans et qu'il a été remplacé par un refroidissement lent et oscillant, interrompu par des épisodes plus doux comme celui des Xe et XIe siècles.
    Peu de temps après, le mouvement promulguant le réchauffement climatique a véritablement commencé, nous laissant là où nous sommes aujourd'hui avec de grands prêtres du réchauffement climatique qui s'attaquent vigoureusement à toute science qui dénie le réchauffement.

    Vers la fin des années 70, le scientifique Hubert Lambe déplorait l'état de la science climatique, se demandant comment les alarmistes du réchauffement climatique pouvaient détourner des sommes massives de financement vers des modèles informatiques qui ne servaient qu'à valider leurs hypothèses initiales. L'idée que le changement climatique pourrait être contenu par un soutien accru du public aux programmes gouvernementaux visant à « résoudre » le « problème » était au cœur de leurs « constatations ». C'est pourquoi l'idée que le climat puisse changer soudainement et de façon chaotique, et que rien de ce que l'on pourra faire n'y changera quoique ce soit, devait être mise sous le tapis.

    Et depuis lors, « la science est figée. Il y a 97 % de consensus. Il n'y a pas de théorie alternative cohérente et cohésive au réchauffement climatique anthropique ». Sauf qu'il y en a une qui explique beaucoup plus, et qui implique l'interaction entre le Soleil et la Terre. Et nulle part elle n'est expliquée plus succinctement que dans Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique.

    votre commentaire
  • Harvard vient d'organiser une conférence sur la géo-ingénierie (Chemtrails) - Voici ce que vous avez manqué

    ( Arjun Walla ) La géo-ingénierie est l'intervention délibérée et à grande échelle dans le système climatique de la Terre. Cela se fait par différents moyens, et l'un d'entre eux est la pulvérisation de produits chimiques (qui sont toxiques pour les humains et toute la vie sur la planète) dans l'atmosphère via des ballons ou des véhicules aériens.

    Source - Évolution collective

    par Arjun Walla , 3 avril 2018

     

    La CIA et d'autres organismes fédéraux contrôlent ces programmes et, sous prétexte de sécurité nationale, ils restent classifiés. Cela signifie que s'ils pulvérisent des choses dans l'atmosphère, nous n'en entendrons jamais parler. Un rapport de 1996 mené par le personnel militaire supérieur aux États-Unis, intitulé «Weather as a Force Multiplier; Posséder la météo en 2025 ", révèle l'urgence supposée de mettre en œuvre ces programmes.

    Mais, dans des nouvelles plus récentes, il n'y a pas si longtemps, lorsque le directeur de la CIA, John O. Brennan, a exprimé son soutien à la géo-ingénierie, vous pouvez le voir ici .

    De l'autre côté de l'étang, RH Princesse Basmah Bint Saud, humanitaire et fille du roi Saoud, a comparé la science et les programmes de géo-ingénierie aux armes de destruction massive, arguant que leur mise en œuvre est comme une bombe sans explosion nucléaire. Vous pouvez regarder cette interview et en lire plus à ce sujet ici .

    Harvard est l'une des nombreuses universités dans le monde qui est maintenant engagé dans la recherche en géo-ingénierie, comme il l'indique sur leur site Web ,

    "Le programme de recherche en géoingénierie solaire de Harvard développera des méthodes qui pourraient réduire les risques et améliorer l'efficacité de la géoingénierie solaire par rapport à l'injection de sulfates dans la stratosphère, qui est la proposition standard depuis les années 1970."

    Un document du gouvernement des États-Unis imprimé à la demande du Comité du Sénat américain sur le commerce, la science et le transport en novembre 1978 stipule:

    "En plus des programmes de recherche spécifiques parrainés par les agences fédérales, il existe d'autres fonctions liées à la modification du temps qui sont effectuées à plusieurs endroits dans le pouvoir exécutif. Divers comités et comités consultatifs fédéraux et leur personnel - établis pour mener des études approfondies et préparer des rapports détaillés, fournir des conseils ou des recommandations ou coordonner les programmes fédéraux de modification des conditions météorologiques - ont été hébergés et appuyés par des ministères, des organismes ou des bureaux. "

    Donc, comme vous pouvez le voir, cette information a été regardée depuis longtemps, et par simple observation visuelle, il n'est pas difficile de voir que le test de tout ce qui se passe, a commencé il y a longtemps, mais nous ne sommes pas Dit que. Selon les publications grand public, ces programmes ne sont pas encore opérationnels.

    Harvard déclare qu'ils veulent développer de nouvelles méthodes, les substances de go-to à pulvériser dans l'air sont énumérées ci-dessous. Si nous regardons SPICE , un projet de recherche en géo-ingénierie financé par le gouvernement du Royaume-Uni qui collabore avec les universités d'Oxford, de Cambridge, d'Edimbourg et de Bristol, voici ce que nous obtenons.

    • Sulfate / Acide sulfurique / Dioxyde de soufre
    • Titania
    • Carbure de silicium
    • Carbonate de calcium
    • Alumine
    • Silice
    • Oxyde de zinc

    Le Dr Marvin Herndon, Ph.D., chimiste nucléaire, géochimiste et cosmochimiste - le plus remarquable pour avoir déduit la composition du noyau interne de la Terre comme étant du siliciure de nickel, non partiellement cristallisé métal nickel-fer - a publié un article révolutionnaire dans - revue scientifique Current Science (Académie indienne des sciences) intitulée «L'empoisonnement par l'aluminium de l'humanité et du biote terrestre par l'activité de géoingénierie clandestine: implications pour l'Inde».

    Le papier continue à discuter et citer des publications qui ont détecté des métaux lourds comme l'aluminium, le baryum, le strontium, et plus dans l'eau de pluie, les cendres volantes, et plus. Par exemple, entre juillet 2011 et novembre 2012, 73 échantillons d'eau de pluie ont été collectés et analysés pour l'aluminium et le baryum; 71 ont été recueillies dans 60 endroits différents en Allemagne, 1 en France et 1 en Autriche. De l'aluminium a été détecté dans 77% des échantillons d'eau de pluie, il y avait aussi une très forte concentration de baryum et une très forte concentration en strontium.

    Il discute également comment ces concentrations de métaux ne sont pas le résultat d'un phénomène naturel, comme les explosions volcaniques, par exemple. ( source ) ( source )

    Plus récemment, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a publié un rapport indiquant que les scientifiques de Harvard vont de l'avant avec des plans pour des expériences de géo-ingénierie atmosphérique. Les chercheurs ont l'intention de lancer un ballon à haute altitude qui pulvériserait une petite quantité de particules réfléchissantes dans l'atmosphère dans un plan proposé pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Selon la revue du MIT , "ils seraient parmi les premières expériences officielles de géo-ingénierie menées en dehors d'un laboratoire contrôlé ou d'un modèle informatique, soulignant le sentiment croissant d'urgence parmi les scientifiques pour commencer sérieusement à étudier la possibilité que la menace du changement climatique monte "

    Cette déclaration est fausse. C'est peut-être l'une des premières fois qu'une expérience comme celle-ci est devenue publique, mais ce n'est pas la première en son genre. Peut-être la seule autre fois que ce type d'activité a été rendu public était en Chine pour les Jeux olympiques de 2008, où ils ont utilisé la manipulation météorologique via la géo-ingénierie pour créer un temps idéal pour les jeux. Pour moi, cela semble être une utilisation grossièrement irresponsable de la technologie. ( source )

    L'idée générale de combattre le réchauffement climatique consiste essentiellement à bloquer la lumière du soleil par des méthodes qui la reflètent dans l'espace.

    Plus récemment, un forum sur la recherche sur la géo-ingénierie solaire aux États-Unis a eu lieu à Washington, DC. Il a été co-organisé par le programme de recherche sur la géo-ingénierie solaire à l'Université Harvard et financé par diverses subventions de philanthropes, comme Bill Gates.

    Le rapport, que vous pouvez lire intégralement ICI , a été présenté et discuté lors de cette conférence. Si vous voulez voir des séquences vidéo en direct de cette discussion de la conférence, vous pouvez cliquer ICI .

    Vous trouverez ci-dessous un extrait d'un aperçu général du rapport, qui traite des avantages et des inconvénients et d'une myriade d'implications potentielles. Sur le plan personnel, je crois que ce type d'activité existe déjà depuis longtemps, peut-être dans le « Black Budget ».

    "Cette constatation ne doit pas être interprétée comme un plaidoyer en faveur de la gestion du rayonnement solaire, mais comme une illustration de l'importance d'une comptabilité complète des risques et avantages potentiels de toute stratégie de géoingénierie. Mais nous ne devrions pas être tentés de penser que même une analyse exhaustive des risques et des avantages conduira à des décisions simples. Les personnes raisonnables différeront en pesant les conséquences néfastes imprévues d'une action projetée (ingénierie solaire) contre les effets secondaires néfastes, mais connus, d'une activité en cours (émissions de gaz à effet de serre). Il peut prendre une grande partie de ce dernier avant que le premier devient l'option préférée. "

    Ceci est également illustré par l'Association Météorologique Mondiale,

    «Au cours des dernières années, le soutien à la recherche sur la modification du temps a décliné et la tendance à passer directement aux projets opérationnels a été réduite.» - World Meteorological Association ( source )

    Le rapport est bon pour signaler plusieurs dangers différents et les difficultés de mise en œuvre de ces programmes à l'échelle mondiale. Mais peut-être n'est-ce que le suppliant d'influencer la perception des masses à accepter la géoingénierie, de la même manière que nous avons accepté la guerre contre le terrorisme, qui était basée sur de fausses prémisses.

    Il est malheureux de vivre à une époque où tant de gens ont complètement perdu toute forme de confiance pour les organismes gouvernementaux et gouvernementaux.

    David W. Keith est l'un des scientifiques impliqués dans cette initiative depuis longtemps. Il est professeur de physique appliquée à l'École d'ingénierie et de sciences appliquées Paulson (SEAS). Il est également professeur à l'université de Harvard et président de Carbon Engineering.

    Sa recherche, qui est également citée dans le rapport Harvard ci-dessus, comprend de nombreux travaux sur l'évaluation et la politique des technologies liées au climat. Interrogé sur la pulvérisation de ces métaux lourds dans l'atmosphère, dont des millions de tonnes devraient être utilisées, il a déclaré ceci:

    "Vous pourriez finir par tuer plusieurs dizaines de milliers de personnes chaque année en conséquence directe de cette décision."

    Peut-être que tous les métaux lourds qui ont déjà été pulvérisés au fil des années font partie de ce qui semble être une multitude de facteurs expliquant pourquoi les taux de maladie et de maladie humaine continuent d'augmenter de façon exponentielle. C'est ce qui préoccupait aussi un document lié plus tôt dans cet article, et c'est peut-être pourquoi ils ne nous disent pas qu'ils ont mené ces expériences depuis longtemps.

    Dans le même temps, nous devons être conscients des arrière-pensées potentielles, et nous devrions également prendre en compte le politicien de la science.

    Voici un excellent extrait d'une conférence donnée par Richard Lindzen , l'un des meilleurs experts mondiaux dans le domaine et auteur principal des «Processus et rétroactions climatiques physiques», chapitre 7 du troisième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Il sait que toute la science du climat que nous recevons est la science des Nations Unies du GIEC. Un des scientifiques mentionnés sur la liste du sénateur, dans cette vidéo, il parle de la politique de la science du climat et de la manipulation des données - quelque chose qui sévit dans tous les domaines de la science aujourd'hui.

    De nos jours, il peut être difficile de déterminer ce qui se passe vraiment, notre monde a été trempé dans la corruption depuis très longtemps, mais il est bon de voir à quel point la sensibilisation s'est répandue à travers le monde, surtout au cours des 6 dernières années .

    https://youtu.be/3Xe5VeMYD7Y

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique