• ⇒Guerre impérialiste et Nouvel Ordre Mondial: l’Iran, ses alliés et la mise en échec de l’empire anglo-américano-sioniste

    Résumé du discours prononcé par le SG du Hezbollah Hassan Nasrallah à l’occasion du 40ème anniversaire de la révolution islamique en Iran.  Il est important de comprendre l’enjeu impérialiste et géopolitique qu’a représenté cet évènement et comment depuis lors, l’empire anglo-américano-sioniste a été grandement tenu en échec dans la région.

    L’Iran est le dernier domino qui doit tomber pour parachever le plan impérialiste de contrôle absolu du Moyen-Orient élargi (cf le témoignage du général américain Wesley Clark en 2007 sur le plan de renversement de 7 pays moyen-orientaux par le Pentagone), tous les efforts depuis 40 ans ont été mis en place, à cet effet mais l’Iran et ses alliés ont non seulement résisté, mais ont aussi rendu quasiment impossible l’asservissement de la région aux diktats impérialistes. 

    Nasrallah met en lumière ici la face de l’histoire que l’on cache aux occidentaux, la face cachée de la turpitude colonialiste moderne, car il doit être évident pour tout le monde que nous ne vivons en aucun cas, quoi que veuille nous faire croire l’oligarchie dominante, dans un monde “post-colonial”, mais bel et bien dans un monde de domination coloniale exacerbée par les toujours grandissants intérêts particuliers du plus petit nombre. Sous ce résumé, quelques textes essentiels pour mieux comprendre de quoi il retourne ainsi qu’un article du Réseau Voltaire faisant une sorte de contre-analyse de Nasrallah…

    ~ Résistance 71 ~

     Hezbollah son histoire de linterieur naim qassem
    (version abrégée PDF)

     

    Nasrallah: L’Iran ne sera pas seul en cas de guerre

     

    Al Manar

     

    8 février 2019

     

    Source: http://french.almanar.com.lb/1243200

     

    […]

    Voici les principaux points du discours de Hassan Nasrallah :

    Tout d’abord, je voudrais vous remercier pour votre participation au 40ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique en Iran. Je voudrais rendre hommage à l’Imam Khomeini, le précurseur de cette révolution et aux martyrs. Je voudrais féliciter l’Imam Khamenei (guide suprême de la Révolution islamique), tous les dirigeants de la République islamique ainsi que le peuple iranien et tous ceux qui ont soutenu cette révolution durant ces 40 ans.

    Cette révolution était une victoire pour l’islam, pour l’Ummah (nation) islamique et pour tous les opprimés du monde.

    Avant la révolution, l’Iran était gouverné par un Chah, depuis les années 60. Il n’y avait pas de libertés, pas d’attention envers les besoins du peuple. L’Iran du Chah était un pays inféodé aux Etats Unis. 40.000 conseillers américains et certains évoquent un chiffre de 60 mille américain qui contrôlait l’Iran. Le Chah, qui était également connu comme ‘le policier du Golfe’, entretenait des relations stratégiques avec Israël.

    Le Shah permettait aux États-Unis de piller les ressources pétrolières de l’Iran et il servait les intérêts des Américains. Il entretenait également des relations stratégiques avec Israël et lui donnait du pétrole gratuit.

    Au début des années 60, un homme vivant à Qom, un philosophe, intellectuel, leader exceptionnel doté d’un courage absolu est passé à l’action pour se dresser devant le Shah qui suivait des plans aboutissant à une dépendance encore plus approfondie de l’économie iranienne aux États-Unis et à Israël.

    L’Iran : un pays de poids

    40 ans après la victoire de la Révolution islamique, l’Iran s’est placé au premier rang dans plusieurs domaines parmi les pays de la région. Il s’agit d’un pays de poids qui influence les évolutions de la région.

    Une vraie indépendance, voici l’acquis le plus grand de la Révolution islamique, indépendance qu’elle a su préserver 40 ans durant. L’Iran a en effet préservé tout ce dont il disposait avant la Révolution ; aucune raffinerie n’a été détruite, aucun puits de pétrole ni aucune banque n’a été pillée, aucune église n’a été rasée et aucune minorité religieuse ne s’est faite harceler.

    L’Iran avait réussi à protéger son unité malgré toutes les tentatives des États-Unis, de l’Occident et du Royaume-Uni destinées à semer la zizanie entre les communautés arabes et kurdes vivant en Iran.

    Non seulement Téhéran a réussi à vaincre Saddam qui bénéficiait du soutien des États-Unis, de l’Union soviétique et des pays du golfe Persique, mais en plus il s’est lancé dans un processus de reconstruction du pays après la guerre et il ne s’est en plus pas exonéré de ses responsabilités régionales en soutenant la Palestine, le Liban, la Syrie et l’Afghanistan.

    Comparaison entre l’ère du Shah et l’Etat du Velayat al-Faqih

    L’Iran de l’époque du Shah ne s’attribuait aucune place pour ce qui est la production de la science alors que l’Iran d’aujourd’hui s’est placé au premier rang de la région et au septième du monde sur la liste des innovations et au 16ème du monde concernant la production de la science.

    Au moment de la victoire de la Révolution islamique, ce pays n’avait que 22 universités et institutions scientifiques alors que le nombre de ces établissements dépasse actuellement les 3 000.

    En 1979, seuls 165 000 étudiants faisaient leurs études dans les universités alors qu’à présent quelques 4 800 000 étudiants iraniens font des études universitaires.

    Avant la Révolution, les femmes constituaient seulement 6% des étudiants iraniens alors que ce nombre s’élève actuellement à 75%.

    Avant la Révolution, 5 800 médecins étaient actifs alors qu’à présent plus de 200 000 experts en médecine travaillent en Iran.

    Après les États-Unis, l’Iran vient en deuxième place dans le domaine des cellules-souche.

    Les chiffres que je viens d’annoncer n’ont pas été rendus public par l’État iranien mais par l’Organisation des Nations unies et d’autres organisations internationales. L’Iran n’a plus besoin d’importer de médicaments.

    L’Iran est au premier rang de la région pour les mathématiques et au 13ème du monde dans le domaine des mathématiques et des physiques. Ce pays s’est placé au 18ème rang du monde concernant l’économie et il subvient à 90% de ses besoins défensifs.

    L’Iran fabrique des navires, des bateaux et des avions de petite et de moyenne taille et il a atteint l’autosuffisance en ce qui concerne la production d’électricité.

    Les accomplissements de la Révolution islamique

    – Evincer le régime du Chah.

    – Chasser les Etats Unis de l’Iran, leurs conseillers pilleurs des ressources iraniennes.

    – Chasser Israël de l’Iran et remplacer son ambassade par celle de la Palestine.

    – Parvenir à l’indépendance et à la souveraineté réelle.

    Ils ont instauré le régime sur base de la Souveraineté populaire qui est l’équivaut de la démocratie dans notre région.

    Dès le 1er jour, les Iraniens ont organisé un référendum sur le République islamique et sa constitution.

    Les élections et les référendums ne se sont pas arrêtés ou reportés, même au moment où Saddam bombardait Téhéran.

    Une guerre mondiale (USA- Union soviétique et pays du Golfe) a été imposée contre l’Iran qui a résisté et réussi à avorter ce complot.

    Quand l’Iran résistait, il n’a pas abandonné les causes de la région, la Palestine, l’occupation du Liban et l’occupation de l’Afghanistan voisine par l’Union soviétique.

    L’Iran de la Velayat al-Faqih est un pays constitutionnel et souverain et non pas celui du roi et du dictateur.

    Par contre, nous reconnaissons qu’il y a des problèmes en Iran en raison des sanctions et de certains différends internes.

    Opposition à l’hégémonie américaine et au projet sioniste

    Un des plus importants acquis de la Révolution islamique est de s’opposer à l’hégémonie américaine et au projet sioniste.

    La réalité des musulmans n’a pas été témoin de la convergence et de la coopération à travers l’histoire, comme cela s’est passé depuis la révolution islamique jusqu’à nos jours.

    Le rôle de l’Iran dans le soutien des forces de résistance dans la région, au Liban et en Palestine et à l’axe de la résistance a été très important, faute de quoi Israël et les Etats Unis auraient étendu leur emprise sur tout. S’ajoute à cela sa lutte contre le terrorisme et le takfirisme et son soutien à l’Irak et à la Syrie face à la guerre qui leur a été imposé. Ainsi que son aide à la Résistance au Liban dans sa lutte contre les takfiristes (Daesh et Nosra).

    Cependant la majorité des médias propagent des images obscurs sur l’Iran alors qu’ils ignorent la situation dans certains pays dictatoriaux de la région.

    Création du modèle wahhabite

    Pour contrer le modèle islamique iranien, les USA ont demandé à l’Arabie de propager la version wahhabite dans le monde. C’est ce qu’a d’ailleurs reconnu le prince héritier saoudien, sans mentionner la raison. L’Arabie a dépensé des millions de dollars pour promouvoir le wahhabisme qui a inspiré Daesh.

    Le modèle de la République islamique d’Iran, son développement à tous les niveaux, son indépendance, sa tolérance…qui déplaisent aux Etats Unis. Et la création par les USA d’un modèle sauvage au nom de l’Islam (Daesh) qui propage la décapitation, la destruction, les tueries, les tortures…

    L’Iman Khomeiny n’a pas appelé à un seul Etat islamique sur lequel il imposera son pouvoir, mais il a demandé aux autres pays de la région de préserver leurs frontières, leurs peuples,  prônant une union entre les pays islamiques semblable à l’Union européenne.

    Je dis aux peuple arabes que l’Iran ne veut rien de vous, ne veut pas vous arracher vos armes, votre argent, par contre il est prêt à partager avec ses voisins son expérience sur tous les niveaux.

    Une guerre US contre l’Iran

    Ce qui se passe depuis 40 ans jusqu’à aujourd’hui c’est une guerre américaine contre la République islamique d’Iran et elle se poursuivra. L’Arabie et certains pays du Golfe sont un simple outil dans ce conflit comme l’avait été Saddam.

    Les Etats Unis sont déterminés à combattre l’Iran pour deux raisons:

    1-L’Iran est un Etat indépendant souverain qui contrôlent ses richesses pétrolières, humaines et matérielles et n’est pas soumis aux USA.

    2-Le role regional de l’Iran, son soutien aux opprimés et sa position envers la Palestine et les forces de résistance. Tout le monde pourrait abandonner la Palestine, ce qui n’est pas le cas pour l’Iran qui s’attache à la cause palestinienne, AlQuds et aux lieux saints.

    Les sanctions contre l’Iran ont été imposées à l’Iran depuis 1979, c’est-à-dire avant la naissance du Hezbollah ou du Hamas et du Jihad islamique palestinien. Le problème des USA avec l’Iran est que ce dernier est un pays indépendant qui refuse d’être un policier travaillant à la solde des Etats Unis.

    Les différentes formes de la guerre contre l’Iran se poursuivront tant que l’Iran, son leader, ses dirigeants et son peuple s’attachent à la souveraineté et à la dignité de l’Iran ainsi qu’à son indépendance qui est une ligne rouge.

    Les Etats Unis finiront par leur défaite à l’instar de l’échec de projets américano-israéliens en 1979.

    Le conflit dans la région persistera et prendra plusieurs formes. La République islamique d’Iran est aujourd’hui une des plus puissantes dans la région. L’axe de la Résistance est devenu plus fort que jamais. Par contre, les Etats Unis iront de retrait à un autre dans la région et ‘Israël’ sera envahi par plus d’effroi et de terreur.

    Israël osera-t-il frapper l’Iran ? Je me contenterai d’esquisser un rictus… Israël craint trop la riposte iranienne.

    En cas de guerre contre l’Iran, il ne sera pas seul. Le sort de la région et de son peuple est désormais lié au destin de ce régime béni.

    Le seul choix restant aux USA est de recourir aux sanctions et parier sur les divisions internes. Mais l’Iran surmontera ces sanctions. Nous aussi, nous allons surpasser les difficultés grâce à notre volonté et détermination. L’horizon est celui de la victoire de cet axe et la défaite de l’autre projet (US-Israël-pays du Golfe).

    Prêt à aider l’armée libanaise

    Il est interdit (par les USA et leurs alliés) à l’armée d’acquérir des armes défensives. Je suis prêt à fournir mon aide à l’armée libanaise pour qu’elle soit la plus forte dans la région.

    Le gouvernement libanais osera-t-il accepter les propositions iraniennes? Pourquoi le Liban devrait-il avoir peur de coopérer avec l’Iran?

    Dans la logique des Etats Unis, il est interdit de coopérer avec l’Iran.

    Je suis un ami de l’Iran et je suis disposé à faire en sorte que les systèmes de défense aérienne de l’armée libanaise venus d’Iran font face aux avions violant l’espace aérien libanais.

    L’Iran est prêt à aider le Liban sur tous les niveaux. Nous avons un grand ami qui ne demande rien en échange. Pourquoi nous ignorons un Etat ami qui veut nous aider dans le domaine de la défense, du développement, de la science, et dans les instances internationales.

    = = =

    Lectures complémentaires pour bien comprendre les tenants et aboutissements de la guerre impérialiste au Moyen-Orient et de la peste coloniale et impérialiste occidentale dans son ensemble:

    Dean Henderson NOM 4 cavaliers apocalypse pétrolière et familles banquières de l’oligarchie

    Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

    Peau_Noire_Masques_Blancs.Frantz_Fanon

    James-C-Scott-Contre-le-Grain-une-histoire-profonde-des-premiers-etats

    James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

    Manifeste pour la Société des Sociétés

    Hezbollah son histoire de linterieur naim qassem

    Effondrer le colonialisme

    40ans_Hommage_Pierre_Clastres

     

    Source

    « ⇒Nord Stream 2 : Le “couple” franco-allemand - Allocution de François Asselineau - UPR TV⇒Des banques françaises accusées de financer la colonisation de la Palestine »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,