• Moralité de le l’histoire, soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Que ce soit par vos pensées, paroles et actes.
    Celui-ci se fait d’abord au dedans de chacun. N’attendons donc pas que d’autres agissent ou se lève pour le faire. Même si l’on est seul à leur faire, nous deviendrons l’exemple à suivre pour d’autre.

    SIMERIA


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • 10364129_599292530172126_6887775202068143730_nAujourd'hui je vais vous parler d'Heilung que j'ai découvert totalement par hasard sur Youtube. Il s'agit d'un groupe nous venant du Danemark, formé paret Christopher Juul (Euzen, Valravn),dont le nom signifie "guérison" en allemand et décrit le noyau du son.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ⇒Le monde est ce que l'on en fait.


    votre commentaire
  • L’aveuglement des Hommes peut-il avoir réellement des limites ? Quel est le point commun entre un prix Nobel de la paix qui se retrouve déguisé dans un costume plus que douteux, des lapins nains abandonnés en forêt dont le sort n’intéresse plus du tout le ou la propriétaire (lapins voués à terme à une mort certaine), des chevaux maltraités ou des ânes abattus sans réelle raison (les ânes étaient domestiqués au point de ne pas avoir fui devant le danger)? Tous ces cas sont emblématiques de quelque chose d’autant insaisissable que nauséeux… Je renvoie le lecteur à un article édifiant du site SM, « L’arrogance de l’ignorance ». Comment agit dans nos esprit la Cabale spirituelle planétaire ? En jouant sur les réactions de l’esprit où interviennent le binôme réflexions-réaction et en déséquilibrant ce binôme en faveur de la réaction au détriment de la réflexion (ce que par nature fait le phylum planétaire avec les animaux).

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Aujourd'hui , une méditation pour la Paix sur terre.

    Comment faire? Je vous propose ici une méthode sans doute très personnelle, néanmoins si celle-ci vous conviens alors pourquoi ne pas l'essayer?!

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • forêt

    Maintenant que la foi aveugle et naïve en l’omnipotence de la raison et de la Science est enfin dénoncée concrètement par les impasses et les manques immenses qu’elles ont suscités, il est temps de songer à une nouvelle sagesse, non pas contre la Science comme le voudrait les nostalgiques d’un << bon vieux temps >> bucolique, mais au-dessus est au-delà d’elle.

    Sagesse…

    Nous vivons aujourd’hui dans un monde d’abondance matérielle même s’il faut continuer de combattre la misère qui ronge une minorité de plus en plus exclue. Mais cette abondance ne parvient plus à masquer les immenses carences immatérielles: qu’elles soient éthiques, sociétales, philosophiques, spirituelles ou religieuse. Plus nous devenons riche, plus nous sommes drogués, déprimés et suicidaires. (Note Aman: Lao Tseu disait: << Celui qui ne possède rien, obtiendra tout >> ).

    Paradoxe.

    L’homme ne vie pas que de pain, répète depuis si longtemps la sagesse biblique. Notre époque le démontre à suffisance, partout dans notre Occident déliquescent.

    Sagesse, donc.

    Être << sage >>, ce n’est pas forcement être un << enfant sage >>, soumis, obéissant, (politiquement) correct, coi. En nos temps de misère idéologique et de délitement démagogique, être << sage >> signifie probablement plus être soumis et iconoclaste, incorrect et rebelle. La sagesse, trop longtemps, fut aussi synonyme de prudence, de calcul savant, de << raison >> - au sens d" être raisonnable >> : ce ne pourrait être le cas en nos temps de turbulences qui réclament toutes les audaces, toutes les mutations et tout les risques. Par sagesse, souvent au sens moral, l’on entendait la défense et la promotion de valeurs, d’ idéaux censés transcender l’étroitesse de nos vie étriquées : le << sage >>, alors, est le héraut ou le héros d’une certaine philosophie morale, sinon d’une moralité certaine.

    Plus généralement, la sagesse de demain ne pourra se réduire à une éthique, quel qu’en soit le contenu. La fixité et la simplicité des valeurs << idéales >> sont incompatible avec la turbulence et la complexité des mondes réels. Toute réflexion éthique, quel que soit le comité de << sages >> qui en a la charge, ne peut déboucher que sur des principes et des règles qui ne refléterons que les cécités, les ignorances et les carences de ceux qui les édictes en plein bonne volonté.

    Bien plus, que peuvent des mots, des raisonnement, des idées face aux violences et au mal-être ou mal de vivre de temps de contemporains, toutes classe confondues. La souffrance, le sentiment terrible d’être passé à coté de la vie, de Sa vie, ne peuvent durablement se satisfaire de sentences, aussi judicieuse et profondes soient-elles.

    Toutes sens anciens des mots << sage >> et << sagesse >> me paraissent obsolètes. La sagesse que réclame notre monde pourrissant est d’une autre nature. Elle n’est ni réponse définitive, ni comportement exemplaire: elle ne peut se réduire à quelque stéréotype que ce soit, aussi sublime ou pure soit il. Elle est bien plus une méthode à vivre qu’une parole à entendre. Je rêve en fait du sagesse qui permettrait à chacun de vivre Sa vie à lui, d’aller au bout de lui même, de déployer à leur maximum tout les potentiels et talent enfouis au fond de lui. Il ne s’agit plus tant de détenir des << vérité >> sages que de pratiquer une sagesse de vie. La sagesse stoïcienne ou épicurienne doit céder le pas à un sagesse taoïste ou zen.

    Sagesse à naître. Sagesse à inventer.

    Non pas contre, mais au-delà des philosophies anciennes. Comme la maïeutique d’un nouvelle homme, d’une nouvelle humanité, d’un autre << vivre ensemble >>, mais surtout d’un nouveau vivre soi-même, loin des ersatz artificiels et des ivresses illusoires de ce monde de consommation effrénées et de plaisirs médiocres. Une méthode de vie qui ne fermes rien, mais ouvre tout, qui ne rejette rien, mais anoblit tout, qui ne hait rien, mais qui détache de tout. Alors notre sagesse sera cette apprentissage de la vrai Liberté, loin de tous esclavages, extérieurs et intérieurs, et de la foi pure, loin de toutes idolâtries religieuse ou laïques.

    Devons-nous réapprendre à vivre la vie? De font en comble !

    Notre monde humain a atteint une taille, un volume et une complexité tels que nous sommes face à terrible effet de seuil. Ou bien nous réussissons à vivre autrement et nous passerons le cap. Ou bien nous ne changeons pas assez et nous sommes vouées à disparaître dans un cataclysme quelconque. Il n’est plus question ici de réforme ni de progrès ni d’amélioration ou de corrections : il s’agit de rupture radicale, de mutation en profondeur, de métamorphose. L’homme-chenille doit devenir homme-papillon… Et le monde du papillon na rigoureusement RIEN à voir avec celui de la chenille. Passage de deux dimensions à trois. Passage de la préparation au vol. De la terre matérielle à l’air immatériel. Nous voici, littéralement, au pied du mur. La chenille ne devient pas lymphe meurt. Irrémédiablement. Incontournable. Et toutes ses prières, tous ses vœux et ses grigris n’y feront rien.

    Il sera impossible de faire éclore cette nouvelle et indispensable-vitale-sagesse de vie sans renoncer à tout les repères d’antan et aujourd’hui. Nos mots sacrés t tabous, nos mots cathédrale d’aujourd’hui’ ne diront bientôt plus rien à ceux qui survivront. Répétons-le : cette sagesse à naître n’est pas, ne sera pas une sagesse faites e mots. Elle ne tiendra pas dans les livres. E t ne s’apprendra pas à l’école - du moins cette école que nous connaissons encore.

    Répétons-le aussi: elle sera une pratique de vie, une plongée dans la vie, dans l’instant, loin de tout anthropocentrisme. L’homme devra apprendre à s’ effacer, lui et son ego surdimensionné, et faire place, en lui et autour de lui, à la vie sous toutes ses formes.

    Il faudra aussi qu’il désapprennes pour connaître et enfin vivre le réel. Et qu’il se désintoxique- ce qui sera aussi pénible et douloureux qu’une cure de de désintoxication pour un alcoolique ou un toxicomane - de toutes ses illusions, de tous ses orgueils, de tous ses caprices d’enfant gâté. Il sera sevré de tout l’artificiel dans lequel il a cultivé ses schizophrénies.

    Cette sagesse nouvelle n’est écrite nulle part: elle attend au fond de nos coeur que nous venions l’y activer. Elle est là, à portée de main, dans chaque instant, plein de richesse que nos aveuglements nous masquent. Pour cela, il faut apprendre à lâcher prise, à relativiser ce que nous croyons essentiel et qui en réalité, n’est que la course à l’illusoire.

    La vie est ici est maintenant: ni dans le passé, ni dans le futur, ni dans l’au-delà. Elle est QUE là, dans chaque instant. A force de vivre pour demain, l’on ne vit jamais réellement: or seul maintenant est réel, car demain ne sera peut-être jamais.

    Sagesse nouvelle. Sagesse éternelle. J’entends Lao Tseu et ses potes qui rigolent…

    Tiré du livre: Le taoïsme


    votre commentaire
  • ⇒Même les chats s'y mettent !


    votre commentaire
  • *GIMP 2.10 Notes de version Introduction

    GIMP 2.10 est le résultat de six années de travail qui se sont concentrées à l'origine sur le portage du programme vers un nouveau moteur de traitement d'images, GEGL. Cependant, la nouvelle version est livrée avec beaucoup plus de nouvelles fonctionnalités, y compris des outils nouveaux et améliorés, une meilleure prise en charge des formats de fichiers, diverses améliorations de la convivialité, une gestion des couleurs améliorée, une pléthore d'améliorations destinées aux peintres et photographes numériques, l'édition des métadonnées et bien d'autres choses encore.
    Mise à jour de l'interface utilisateur et prise en charge initiale du HiDPI

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L`homme de peu colore toujours de belles apparences les fautes qu`il a commises - Confucius.


    votre commentaire
  • Le sage parle des idées, l`intelligent des faits, le vulgaire de ce qu`il mange - Proverbe mongol.


    votre commentaire
  • L`homme de bien est amical sans être familier; l`homme de peu est familier sans être amical - Confucius.

     
     

    votre commentaire
  • Même la perle la plus brillante ne peut être exempte de tout défaut

    - Houai-Nan-Tseu.


    votre commentaire
  • Ne vaut-il pas mieux d`avoir le cœur exempt de chagrin que d`avoir tous les plaisirs des sens?

    Han-Iú.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique