• ⇒Asselineau: «Les Français sont tombés dans le piège des médias et de l’Élysée»

    ⇒Asselineau: «Les Français sont tombés dans le piège des médias et de l’Élysée»

    Lors d’un scrutin dominé par le Rassemblement national (RN) et La République en marche (LREM), le Frexit a peiné à séduire. S’il triple son score depuis les dernières européennes, l’Union populaire républicaine (UPR) a plafonné à 1,2% des voix. Son président, François Asselineau, s’est confié à Sputnik France.

    L’Union populaire républicaine (UPR) de François Asselineau plaçait de grands espoirs en ces élections européennes. Les 1,2% de voix obtenues par la formation opposée à l’Union européenne font office de semi-échec. Le parti du Frexit n’aura pas réussi à mobiliser comme il le souhaitait malgré un score trois fois plus important que lors des élections européennes de 2014.

    ​François Asselineau, président de l’UPR, s’est entretenu avec Sputnik France. Selon lui, la multiplication des listes et la stratégie élyséenne de «transformer le scrutin en un duel entre Macron et Le Pen» a pénalisé la plupart des partis politiques. Interview.

    Sputnik France: 1,2% pour votre liste. Vous triplez votre score par rapport aux européennes de 2014 et l’améliorez suite aux présidentielles où vous aviez obtenu 0,92% des voix. Êtes-vous satisfait?

    François Asselineau: «Non, on ne peut pas dire que je sois satisfait. Nous sommes tous un peu déçus à l’UPR. Nous espérions bien davantage. Les premiers résultats qui nous parvenaient de l’Outre-mer et des Français expatriés nous laissaient espérer mieux. Cela étant dit, nous avons effectivement multiplié par trois notre score des européennes de 2014 et l'avons augmenté d’un tiers par rapport à la présidentielle de 2017. C’est le cas de très peu de partis politiques. Ces élections européennes ont été une Bérézina pour la grande majorité d’entre eux, à l’exception de quelques formations dont les Verts. Même le Rassemblement national a fait moins bien qu’en 2014.»

    Sputnik France: Comment expliquez-vous les mauvais résultats de nombreuses formations politiques de gauche comme de droite?

     

     

    François Asselineau: «D’abord il y a des raisons structurelles qui tiennent au nombre de candidatures. Il y avait 34 listes. Cela entraine une pulvérisation des votes. Deuxièmement et malheureusement, les Français se sont laissés prendre au piège que leur avaient tendus les médias et l’Élysée. Ils ont transformé ce scrutin en un duel entre Macron et Le Pen. Beaucoup de Français qui ne s’intéressent pas vraiment à la politique ont tendance à mettre dans le même sac les petites listes et à se focaliser sur le prétendu enjeux qu’on leur a mis dans la tête par médias interposés. Plusieurs partis politiques ont pâti de façon dramatique de cette situation. Mélenchon a perdu les deux tiers de son pourcentage de voix par rapport à la présidentielle, Messieurs Dupont-Aignan et Hamon ont également vu leurs pourcentages dégringoler, sans parler des Républicains qui sont passés de 20% avec Fillon à 8,5% avec Bellamy.»

    Spuntik France: Quid du vote écologiste?

    François Asselineau: «Il y a effectivement l’exception écologiste avec Europe écologie-Les Verts et d’autres listes plus petites comme Urgence écologie et le Parti animaliste qui ont fait des bons scores. Je l’explique par un autre phénomène médiatique. On met dans la tête des Français l’urgence écologique. Je reconnais que ces questions sont importantes. Ce qui est regrettable, c’est que les électeurs qui ont voté pour ces listes n’ont pas conscience qu’elles seront totalement incapables de mettre en place leur programme. L’UPR est exigeant dans ses analyses. Nous avons tenté d’expliquer aux Français que les députés européens n’ont quasiment aucun pouvoir et que, par définition, la construction européenne est anti-écologique. Elle favorise les délocalisations, l’agriculture intensive, elle refuse d’interdire le glyphosate etc. Plutôt que de se mobiliser pour une liste comme la nôtre qui proposait de dénoncer toutes ces dérives, beaucoup de Français ont préféré un raisonnement immédiat du type: "Je vais aller voter pour la liste écologiste car ils disent des choses avec lesquelles je suis d’accord".» 

    « ⇒L'U.E. a empêché les Attentats en France !Asselineau vous avez pourtant prévenu. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,